Par milliards inavoués

Williams Heathcote, Des baleines, Aubier, 1988

Par milliards inavoués :

Pour les combustibles,

La lumière – les lampes

Et les chandelles, pour changer la nuit en jour ;

Les appareils des ateliers

Et des usines,

Pour l’éclairage domestique ;

Pour l’éclairage des rues ;

Pour l’éclairage des boutiques ;

Pour les tiges flexibles des ressorts de montres, de parapluie, des jouets et des capitons,

Et même pour les ressorts de la première machine à écrire…

[…]

Pour que le savon retourne, mélangé de crasse, à la mer ;

Pour la margarine ;

Pour la glycérine du rouge à lèvres, et le monde désoeuvré et fantasque des esthéticiennes ;

Pour les détergents dont la mousse a créé la publicité moderne ;

Pour la glycérine de la nitroglycérine, pour faire un trou dans le troupeau humain ;

Pour les brosses et les balais ;

Pour le linoléum ;

Pour les trousses médicales ;

Pour le cuir ;

Pour les peaux des saucisses ;

Pour la peau des tambours ;

Pour les poignées d’épées et de poignards ;

Pour les lacets ;

Pour les points de sutures ;

Pour les cordes des raquettes de tennis ;

 

Pour les cravates ;

Pour les jeux d’échec ;

Pour les boutons ;

Pour le tannage ;

Pour les pigments des peintures ;

Pour les bâtons de fart ;

Pour les refroidisseurs ;

Pour les sacs de golf ;

Pour les vernis ;

Pour le parchemin ;

Pour les encres à imprimer ;

Pour les insecticides ;

Pour le calcium du blanc d’Espagne, et le purification militaire ;

Pour le calcium de l’engrais, pour hâter la gestation de la terre ;

 

Pour l’industrie du jute ;

Pour l’industrie de la laine ;

Pour l’industrie des chaussures ;

Pour l’industrie du coton ;

Pour tremper l’acier…

[…]

Pour la peinture ;

Pour les crèmes de beauté ;

Pour les bouillons-cubes ;

Pour les barrières du bétails ;

Pour les jetons de mah-jong ;

Pour la teinture d’iode ;

Pour les hormones endocrines destinées à ceux que l’arthrite raidit ;

Pour l’huile de foie de morue et les vitamines pour traiter ceux qui sont affaiblis ;

Pour l’insuline du pancréas pour traiter ceux dont le sang est trop sucré ;

Pour la couche de gélatine des pellicules photographiques ;

Grâces auxquelles nous nous voyons comme nous nous voyons, sans relâche ;

Pour la gélatine des capsules transparentes des pilulles ;

Pour la gélatine des gelées ;

Pour la gélatine de la colle ;

Pour els corsets et les gousses et les buscs et les cache-corsets ;

Et la corsetterie sculturale, mettant en valeur la poitrine et les hanches ;

L’attirail esthétique, fondement sensuel

 

De l’édification des empires ;

Pour appâter les poissons ;

Pour nourrir le bétail ;

Pour élever les animaux à fourrure ;

Pour nourrir les chiens ;

Pour nourrir les chats ;

 

Pour la fermentation nécessaire à la fabrication des antibiotiques ;

Pour huiler les systèmes de transmission automatique des automobiles ;

Pour l’antigel ;

Pour les graisses à basse calories ;

Pour les corps gras du pain, de la pâtisserie, des gâteaux ;

Pour les traitements capillaires ;

Pour les essences de bain ;

Pour les biftecks, tranches de sashimi et yamotami mariné ;

Pour le kujira et la soupe obayuki ;

Pour les rissoles de viande de baleine ;

Pour le ragoût de baleine ;

Pour les tuyaux, les touches de piano, les broches, les boutons de manchette ;

 

Pour les fume-cigarettes ;

Pour les cornes des chaussures ;

Pour plastifier ;

Pour les cannes à pêche ;

Pour l’huile à machine…

Pour l’ambre gris, qu’on brûle dans les cérémonies religieuses

Pour se mettre en odeur de sainteté ;

Pour les produits de beauté, pour se mettre en odeur de bon voisinage.